DECOUVREZ NOTRE SITE

VENEZ NOUS RETROUVER SUR NOTRE SITE http://www.ecologieauquotidien.fr

mercredi 30 décembre 2009

"Les amoureux au ban public, action n°25

Mohamed doit obtenir un visa lui permettant
d'être présent pour la naissance de son enfant!

Signez la pétition

Mohamed, algérien, et Angelina, française, se sont mariés en France en avril 2008. Suite au mariage, Mohamed dépose une demande de titre de séjour qui est rejetée plusieurs mois plus tard avec obligation de quitter le territoire français. Le 5 août 2009, alors qu'Angélina est enceinte de 4 mois, Mohamed est arrêté au domicile conjugal par la police. Conduit au centre de rétention, il est expulsé le lendemain vers l'Algérie.

Le 8 octobre, l'avocate de Mohamed a saisi le consulat de France à Annaba d'une demande de visa. Le 25 novembre, Mohamed a confirmé cette demande en redéposant un dossier auprès des autorités consulaires françaises. A ce jour, aucune réponse n'a été donnée à ces demandes malgré l'imminence de l'accouchement d'Angélina. Le couple vit dans l'angoisse de ne pas pouvoir être réuni pour la naissance de leur enfant prévue dans moins d'un mois.

Nous, signataires de la pétition, nous associons aux Amoureux au ban public pour demander qu'un visa soit délivré à Mohamed dans les meilleurs délais afin qu'il soit présent auprès de son épouse pendant les derniers jours de grossesse et pour la naissance de l'enfant.

Nous dénonçons l'expulsion de Mohamed qui a constitué une violation manifeste du droit au respect de la vie familiale garanti par l'article 8 de la Convention européenne des droits de l'homme.


Urgent!!

Ecrivez à M. William BUNEL, consul de France à Annaba (Algérie) :
contact@ambafrance-dz.org

Monsieur le consul,
Nous souhaitons attirer votre attention sur la situation de M. Khelfa Mohamed Fares qui vous a saisi d'une demande de visa en qualité de conjoint d'une ressortissante française.

Monsieur FARES et son épouse française, se sont mariés en France en avril 2008. M. FARES a été reconduit à la frontière le 6 août 2009 alors que sa femme était enceinte de 4 mois. Son avocate vous a saisi d'une demande de visa le 8 octobre dernier, demande confirmé par le dépôt auprès de vos services par M. FARES d'un dossier de visa le 25 novembre. A ce jour l'intéressé n'a reçu aucune réponse à cette demande et le couple vit dans l'angoisse de ne pas pouvoir être réuni pour la naissance de leur enfant prévue dans moins d'un mois.

Compte tenu des circonstances particulières de cette affaire, nous vous demandons par la présente de procéder à l'instruction de la demande de visa dans les meilleurs délais afin que M. FARES puisse être auprès de son épouse pour l'accouchement.

Veuillez recevoir, Monsieur le Consul, l'expression de ma considération

Offre d'emploi : expert en chauve-souris

Expert-e Chauve Souris confirmé-e # CDI - Nyons (26).

Durée et type de contrat : CDI temps plein
Thématique : Espaces naturels, faune, flore
Région : Rhône-Alpes
Ville : Nyons (26).
Type d'offre : Emploi
Date de début du contrat : 01/02/2010
Date limite de réponse : 07/01/2010
Date de publication : 07/12/2009
Durée de la mission (mois) : 0

DESCRIPTION DE L'OFFRE
2eme diffusion : Offre postée le 13 octobre 2009 > Actualisée le 7 décembre 2009.

MISSION
Dans le cadre du développement de son activité, ECOTER, souhaite recruter un/e expert/e chiroptères confirmé/e

La mission comprend la réalisation :
 D’expertises naturalistes pour les chiroptères.
 D’analyse et traitement de la donnée de terrain.
 De cartographie.
 De synthèses écologiques.
 De rédaction de rapports.
 De réunions et autres présentation des missions réalisées.
La mission comprend également, en cas de besoin :
 La participation à l’activité commerciale de la société.
 La représentation aux colloques, conférences, etc.
 La gestion de projets de l’offre à la remise du dossier.

La personne recrutée interviendra sur :
 En priorité le quart sud est de la France.
 Eventuellement : la France entière et à l’international.
Exemples de missions :
 Inventaire des chiroptères.
 Plans de gestion.
 Documents d’objectifs Natura 2000.
 Etude d’impact (volet milieux naturels).
 Etude d’incidences Natura 2000.
 Etc.


PROFIL CANDIDAT/E
La personne recherchée aura les compétences suivantes :
 Expérience professionnelle (si possible en bureau d’études).
 Compétences confirmées (minimum 2 saisons d'expertise) dans l'expertise des chiroptères : reconnaissance des Chauves-souris à vue en capture et utilisation du matériel de détection, reconnaissance des habitats d’espèces.

 Qualités rédactionnelles requises.
 Approche pluridisciplinaire des missions (notamment pour les plans de gestion).
 Compétences SIG.

Les plus :
 Une autre compétence d’expertise naturaliste.
 Une expérience dans la réalisation de DOCOB Natura 2000.
 Expérience notable en traitement SIG et bases de données sont les bienvenues.

La personne recherchée présentera le profil suivant :
 Bac+4 minimum (ou expérience notable à argumenter)
 Motivée, autonome, efficace et souhait de s’investir dans une jeune entreprise dynamique.
 Goût pour l'échange, la communication.
 Mobilité en mission exigée, goût pour la découverte.
 Bonne connaissance du tissu associatif et scientifique, notamment Sud Est.

A de réelles compétences (autonomie) en écoute des ultrasons et en écologie des Chiroptères.
Devra préciser dans sa candidature :
Le nombre de saison d’écoutes
Estimation du nombre de nuit d’écoutes (en particulier pour la partie sud de la France)
Le matériel utilisé
Les formateurs (ou organismes formateurs) et le nombre de formations

SALAIRE OU INDEMNISATION
Salaire/Indemnisation : Rémunération : selon expérience, au minimum 2250 euros brut (négociation possible).

Autres avantages : prime d’intéressement, mutuelle d’entreprise (au minimum 50% pris en charge par l’entreprise) et prime de déménagement (selon conditions pour ce dernier point).
Statut de cadre possible selon expérience et évolution du poste.

CONDITIONS DE TRAVAIL
2eme diffusion : Offre postée le 13 octobre 2009 > Actualisée le 7 décembre 2009.
CDI à temps plein.

Prise de fonction : au plus tôt.
Le poste sera basé à Nyons avec la possibilité de réaliser du télé travaille les 6 premiers mois
(à négocier – un regroupement sur Nyons ou alentours est obligatoire à terme).
Permis B exigé.

Mise à disposition d'un poste de travail (ordinateur portable, téléphone, téléphone portable de terrain), mise en réseau (Internet, stockage, Imprimante), d'une voiture pour les déplacements professionnels, du matériel nécessaire aux missions de terrain (bat box, anabat, GPS, ordinateur de terrain, enregistreur, etc.).

Contact uniquement par mail : transmettre CV et lettre de candidature à : info(at)ecoter.fr



CONTACT
Civilité : Monsieur
Prénom : Stéphane
Nom : CHEMIN
Fonction/Service : Directeur


ENTREPRISE
Nom de l'entreprise : ECOTER
Thématique : Espaces naturels, faune, flore
Adresse : 11 impasse des Tournelles
Code postal : 26110
Ville : NYONS
Activité de l'entreprise : ECOTER est un bureau d’études spécialisé dans l’expertise de la faune, de la flore et des milieux naturels.
Taille de l'entreprise (nbre de personnes) : - 20
Site web : http://www.ecoter.fr/

Stage de danse

STAGE DE DANSE TRAD' CARNAVAL DE ROMANS
Samedi 16 janvier 10h-12h/ 14h-17h
MJC R MARTIN

Hora, rigodon, rondes, farandole... avec JP MOULY

GRATUIT contre participation BAL et Charivari du Samedi 27 fevrier
avec
LA TRAD' BAND DES VIOLONS et RURAL CAFE
rens : 04 75 45 03 65

http://www.myspace.com/ruralcaf

De la peau de porc dans les yaourts, entre autres !!!

Vous comprendrez pourquoi en regardant ce petit film :
http://www.wat.tv/video/diffuser-largement-1xd7u_1let2_.html

" Empreinte écologique, Newsletter n°6

La toute nouvelle "Newsletter Empreinte écologique" N°6,
rédigée pour le compte du WWF-France, vient de paraître !

Les indicateurs de développement durable sont actuellement au coeur des débats en France et en Europe, nous avons voulu faire le point sur deux moments phares de cette actualité : la Commission Stiglitz

La Conférence Nationale sur les indicateurs de développement durable

Ce dernier évènement, qui aura lieu le 20 janvier prochain, sera capital pour l'avancée des indicateurs de développement durable en France : le WWF, qui s'est mobilisé avec d'autres associations dans la préparation cet événement, présente ses propositions dans cette Newsletter.

La Lettre est téléchargeable gratuitement sur le site du WWF (ainsi que les Newsletters précédentes) : http://www.wwf.fr/content/download/4425/35039/version/1/file/NEWSLETTER+6+BD.pdf

Vous pouvez aussi la visualiser sous forme de livre à l'adresse suivante : http://www.planete-attitude.fr/profiles/blogs/newsletter-empreinte

N'hésitez pas à faire circuler cette lettre, elle a été créée sous licence Creative Common, afin de faciliter sa diffusion libre par Internet au plus grand nombre. Vos remarques et suggestions sur le contenu de cette lettre sont les bienvenues. Si vous recevez déjà cette Newsletter, ou ne souhaitez plus la recevoir, merci de me le signaler par retour de mail.

Cordialement

Thierry Thouvenot
Consultant / Auteur en écologie et modes de vie
06 77 77 18 46 / 0971 51 57 94

Avis de recherche : la résistance dans le monde professionnel

Amis désobéissants, voilà un appel que nous relayons, pour contribuer à un projet de recherche sur la résistance dans le monde professionnel...

APPEL A TÉMOIGNAGE :

Nous sommes une équipe de chercheurs qui, dans le cadre d’un projet financé par l’ANR (Agence Nationale pour la Recherche), tentons de comprendre un peu plus précisément les nouvelles formes de lutte et de résistance que l’on peut observer actuellement dans les entreprises, notamment auprès de personnels qualifiés.

Dans cette perspective, nous souhaiterions rencontrer des salariés de tous horizons, plus particulièrement des cadres avec ou sans responsabilité manageriale, qui sont susceptibles d’avoir vécu des expériences individuelles ou collectives de ce type.

Dans quelles circonstances vous avez été amenés à refuser ouvertement ou subrepticement des décisions, des objectifs ou encore des pratiques de votre entreprise, qui vous semblaient inadmissibles ? Comment avez-vous organisé votre opposition ? Quelle en a été l’issue ?

En vous reportant à notre site www.jeresiste.com, vous pouvez d’ores et déjà accéder à des informations plus détaillées sur qui nous sommes et notre projet de recherche.

Vous pouvez proposer votre témoignage à l’adresse suivante : contact@jeresiste.com ou en écrivant directement à l’un des membres de l’équipe de chercheurs également webmestre du site fridlender@em-lyon.com


www.desobeir.net

"Savoirs et réseaux

Un ouvrage vient de paraître
"Savoirs et Réseaux"


Les éditions Ovadia (dans la collection dirigée par André Giordan) ont édité, fin novembre 2009, un livre dont nous (Claire et Marc Héber-Suffrin) sommes les auteurs.

Il s'agit de "Savoirs et réseaux".
Le propos de ce livre est de répondre à la question : "Pourquoi, pour quoi et en quoi l'échange réciproque des savoirs, la formation réciproque, le partage paritaire des savoirs ainsi que l'éducation populaire et la pédagogie coopérative sont "actuels", intéressants pour les temps présents ?".
Ce livre est préfacé par Philippe Meirieu et postfacé par André Giordan.

Ce livre peut se trouver ou se commander en librairie.

lundi 28 décembre 2009

Graine de Santé

GRAINES DE SANTE
LETTRE DECEMBRE 2009
Chers Adhérents,
De retour de mon séjour de 2 mois au Bangladesh, je viens vous adresser un compte rendu qui vous donnera un aperçu du travail au sein des projets que nous soutenons dans différentes régions de ce pays.
DHAKA :
D’abord ce fût une visite dans le cœur même d’un quartier miséreux du vieux Dhaka où Nazma, une infirmière que je connais depuis 2004, propose généreusement des soins à ses voisins avec des remèdes à base de plantes et des massages. Pour les plus pauvres, ce sont des soins gratuits, alors qu’elle même vit de cette activité spontanée sans autres ressources. Il faut dire que pour la moitié des Bangladais de classe populaire, on survit grâce à la débrouillardise qui génère de multiples activités non répertoriées.
La plupart des pauvres de ce quartier ne peuvent bénéficier de soins modernes car beaucoup trop onéreux. J’ai pu me rendre compte qu’en cette période de fin de mousson, fin septembre, les rues du vieux Dhaka étaient en grande partie inondées et j’admire le courage et le dynamisme de Nazma, ceci d’autant qu’elle est veuve et qu’elle doit s’affirmer au-delà des tabous qui pèsent sur une femme qui vit seule et se trouve souvent déconsidérée dans la société bengalie. Elle anime également un groupe de femmes pour des activités de couture. Ce groupe réunit femmes hindoues et musulmanes.

BARISAL :
Pour rejoindre Barisal, plus bas, dans le grand delta du Gange et du Brahmapoutre mêlés, il faut prendre un ferry-boat, souvent bien surchargé, pour un voyage d’une dizaine d’heures dans la promiscuité et le bruit. A Barisal, c’est Gopal qui est venu m’accueillir, le fils d’Aroty (de l’association Helpng Hand). Gopal a créé sa propre association, nommée Saroda avec les jeunes du quartier Hindou où il habite. Gopal et ses amis donnent toute leur énergie pour cette association avec la création de deux petites écoles qui ont lieu le matin dans les temples masures de ce quartier déshérité. Sharada (Saroda) pour les Hindous est le principe féminin qui préside à l’instruction, à la santé, à l’art. Aussi, l’association qui comprend un groupe de musiciens de ce quartier gère également un petit projet nutritionnel pour les enfants, des activités de couture pour les femmes et patronne des micro-crédits (système de la « tontine » où chaque famille verse quelques sous d’économie chaque mois), ce qui permet, en cas de nécessité d’emprunter sans intérêt un peu d’argent, le plus souvent pour des soins à un membre de la famille. « Saroda » a accueilli dans ses rangs plusieurs femmes qui travaillaient dans l’association Helping Hand (femmes dynamiques qui s’investissent au sein de leur communauté, à donner des soins naturels et à animer une éducation populaire sur des thèmes de prévention, nutrition, planning familial naturel, santé par les plantes).
J’ai tenu à encourager l’énergie que j’ai ressentie dans cette association, qui apporte chaleur et vie dans ces quartiers, entraînant solidarité et courage dans les populations malmenées à l’époque actuelle.
On se souvient du cyclone SIDR de novembre 2007 qui a causé plus de 100 000 morts dans cette région du sud du Bangladesh. Cette année 2009, l’association a eu à gérer une épidémie de choléra dûe aux fortes chaleurs en avril,… plusieurs ouragans tropicaux, laissant des familles sans toit et il a fallut trouver quelques soutiens pour distribuer en urgence des sels de réhydratation aux enfants ainsi que riz et nourriture.

VISITE DANS LES COLLINES :
La région des CHT (Chittagong Hill Tracts) dans l’arrière pays de la ville de Chittagong est le territoire des tribus descendues il y a quelques siècles de l’Himalaya (Chakma, Marmas…). C’est dans cette région que se trouve le dispensaire de Tulaban créé il y a 8 ans. Actuellement les projets que nous soutenons concernent 8 villages. Cette année, fait nouveau dans le contexte local, les projets me sont apparus jouir d’une certaine reconnaissance officielle, témoignant d’un regain d’intérêt des autorités locales, à l’écologie et à la préservation de ce trésor que représente l’herboristerie traditionnelle.
A Rangamati, Sushil participe à une organisation de médecine traditionnelle, nouvellement créée qui regroupe 300 tradi-pratriciens et organise des évènements pour se faire connaître (foire aux plantes…).
A Bagaichary, le « chair man » local (autorité régionale) a proposé des journées « medical camp » avec des soins gratuits offerts pour les pauvres avec les guérisseurs du dispensaire de Tulaban, qui distribuent gratuitement leurs remèdes et se voient attribuer une petite subvention publique.
Par ailleurs, j’ai eu le plaisir de voir les livres d’activités du dispensaire et de constater que l’herboristerie permet maintenant des revenus modestes à chaque famille impliquée dans ce projet (activités qui s’auto-financent).
Aussi, l’argent distribué par notre association permet le soin de malades plus sérieux qui nécessite un traitement à l’hôpital, et ils sont nombreux ! il aide également à couvrir les frais inhérents à ma visite (charge et nourriture des policiers qui me sont imposés pour ma sécurité, déplacements des guérisseurs dans les différents villages que nous visitons).
A Tarabunia, les projets, groupe de sages femmes traditionnelles, groupe de femmes pour l’artisanat sont actifs grâce au dynamisme d’Usha, cette infirmière qui voudrait voir se réaliser cette maison de soins dont elle rêve dans la petite ville de Dighinala.
A Panchary, l’activité de médecine traditionnelle se poursuit autour d’un petit dispensaire animé par deux guérisseurs.
A Tangum, c’est autour d’une femme dynamique que s’organisent des jardins médicinaux collectifs.
A Bandesbar, je vais rendre visite à la petite ONG locale, TZANG HANG où je rencontre Susmita, sage femme traditionnelle qui sillonne toute la montagne pour donner des soins aux femmes et aux enfants d’une dizaine de villages et aident les sages femmes locales de ces villages à améliorer leurs soins.
Il me reste à vous parler de Debigonj, dans le nord du pays, où le guérisseur , formé par nos amis de Tulaban, continue son activité très appréciée de toute sa région, avec des médicaments d’herboristerie traditionnelle.
En résumé, j’ai pu constaté que tous ces petits projets s’intégraient de manière harmonieuse dans la vie locale traditionnelle et j’ai pu admirer encore une fois toute la sagesse de ces peuples qui vivent en lien direct avec la Terre, connaissant l’intérêt de la Biodiversité et préservant leurs traditions ancestrales.
C’est un grand bonheur pour moi de renouveler ce partage avec mes amis des Tribus et d’apprécier les valeurs dont ils témoignent. C’est bien grâce à votre soutient que ces réalisations sont possibles et nous vous en remercions chaleureusement


CONVOCATION A L' ASSEMBLEE GENERALE
Vous êtes cordialement invités à l’Assemblée Générale annuelle de notre association (qui a été reportée d’un mois et qui aura lieu le 9 janvier à 14 heures à la Chazaly, commune de Saint- Sauveur-en-Rue.
Merci de nous renvoyer le coupon ci-joint pour votre inscription.
Nous vous souhaitons de belles journées de partage et d’amitié en cette période de fêtes.


Nom
Prénom
Participera à l’assemblée générale le
Ne peut participer mais donne sa délégation de pouvoir pour le vote à
Adresse sa cotisation annuelle 2010 de 15 euros
Don généreux de soutien à l’association.

Pour aller à la Chazaly :
Le hameau se trouve sur la départementale qui relie le col de la république (20 km au sud de St Etienne) à St Sauveur en Rue (à 6 km du col et à 5 km de St Sauveur).
Pour plus de précision, tel : 04 77 39 24 87 ou 06 13 59 65 81

PS : vous pouvez arriver vers 13 heures et nous partagerons un casse-croûte.

Que faire après l’échec de Copenhague ? WWF

Avant tout, nous vous souhaitons un joyeux Noël, qu’il puisse vous apporter joie et bonheur… pour vous, votre famille, vos proches, vos enfants et futurs enfants…

Malheureusement ces mêmes futurs enfants n’auront peut-être pas la chance de connaître et de voir notre planète telle quelle est aujourd’hui avec toute sa diversité car vous l’avez certainement lu et compris, le sommet pour le climat de Copenhague est un échec presque total.

La pression médiatique sans précédent et l’extraordinaire mobilisation de chacun n’ont pas suffi.
C’est une grosse déception pour tous !

Mais cet échec marque peut-être le début d’un nouvel espoir, la condition d’un futur succès, la condition nécessaire pour que l’opinion publique tout comme les chefs d’Etat prennent conscience de l’ampleur de la tâche à accomplir pour répondre à l’urgence climatique.

Mais, et surtout, cet échec ne fait que renforcer notre détermination !

La biodiversité, dont 2010 va être l’année, connaît une érosion sans précédent. Il n’est pas question de se laisser aller au fatalisme et de baisser les bras.

Alors agissons … Agissons car nous avons tous un rôle à jouer !

Agissons par des gestes écologiques au quotidien, http://boutique.wwf.fr/index.php/livre-dvd-nature/planete-attitude.html?utm_source=wwf&utm_medium=email-agissons
Agissons en sensibilisant nos proches,
Agissons en échangeant nos bonnes idées et bonnes pratiques sur planète-attitude.fr
Agissons en devenant bénévole du WWF,
Agissons en participant au 1er défi sportif du WWF pour la planète : le Pandathlon
http://www.pandathlon.fr/?utm_source=wwf&utm_medium=email-agissons
Agissons en aidant le WWF financièrement à développer ses 10.000 programmes de protection des espèces menacées à travers le monde …

La planète et la biodiversité dans son ensemble comptent sur nous.

Merci à tous et très bonnes fêtes de fin d’année
Très cordialement
Toute l’équipe du WWF France

Aromathérapie quantique : agenda


Agenda - les dates aromatiques détaillées.
A noter dans votre nouveau calendrier 2010.
Jeudi 15 janvier 2010 : dépôt de dossiers : 1ère pré-sélection de dossiers pour les futurs Praticiens en Aromathérapie Quantique® pour la promotion débutant en septembre 2010. Demandez à remplir le projet professionnel à ecolepenoel@orange.fr ➙ - Dimanche 31 janvier 2010: journée de l'écologie avec présentation de l'Aromathérapie Quantique® à Die ➪ 14 h 00 - L’Aromathérapie Quantique® : Sept principes pour découvrir le potentiel de guérison des huiles essentielles, de l’être humain à la planète. Dr Daniel Pénoël ➪ 15 h 30 à 17 h 30 - Atelier Pratique Aromathérapie Quantique®: La Pratique. Utilisation des huiles essentielles : leur bio-information et leur pouvoir psycho-émotionnel. Amanda & Magali Pénoël - École Pénoël http://www.ecologieauquotidien.fr/ ➜ Samedi et dimanche 20-21 février: Introduction sur 2 jours à l'Aromathérapie Quantique® dans la Drôme avec Amanda & Magali Pénoël
Association Ecole Pénoël- Route du pas de Lauzun- 26400 Aouste sur Sye - ecolepenoel@orange.fr - Tél : 04 75 25 68 06

Planète.info : le livre de l'après-Copenhague


Publi-reportage

LE LIVRE DE L'APRÈS-COPENHAGUE,
NOUS, PEUPLE DERNIER

L'histoire du peuple qui réchauffa sa planète

La page du livre :

http://perso.wanadoo.es/tarrieri/NousPeupleDernier/Ecologue-philosophe.html

LA FIN DES CERTITUDES

« Le vrai miracle n’est pas de marcher sur les eaux ou de voler dans les airs : il est de marcher sur la terre. » Houeï Neng

« L'anticipation n'est possible que grâce à la mémorisation. » Henri Laborit

« Quand tu ne sais pas où tu vas, regarde d’où tu viens. » Proverbe africain

Après tant de siècles à conjuguer le verbe Avoir, nous restera-t-il un peu de temps pour conjuguer le verbe Être ?

Le bouquin raconte comment, depuis Cro-Magnon jusqu’à ce jour, et notamment au travers des conquêtes du monde par le progrès, notre humanité est parvenue au présent état de déchéance écologique. Le texte passe en revue toutes les étapes de la connaissance, des découvertes et des prétendues avancées qui pouvaient augurer une toute autre issue, et analyse sans complaisance l'avènement de l'écologisme.

Peuple dernier, nous le sommes pour de bon parce que bien trop engagés sur le chemin de l'irréversibilité et que le piège se referme sur nous. Aurons-nous le temps, in extremis, de réajuster notre humanité par une totale remise en question socioculturelle, un nouveau regard par l’éducation dès le plus jeune âge, le recours à une nouvelle économie en accroissance, un devoir de partage, une consommation éco-citoyenne du juste nécessaire, le renoncement à la folie des transports injustifiables, une approche moins anthropocentriste du Vivant, enfin par l’abandon de la mythologie nataliste, la démographie formatant in fine le tout ? D'ailleurs, animés d'un orgueil sans limites, nous refusons de croire ce que nous savons !

Lire la suite : http://www.notre-planete.info/actualites/lireactus.php?id=2220

………………………………………


NOUS, PEUPLE DERNIER, L'histoire du grand hold-up planétaire
Michel Tarrier, 448 pages, chez L'Harmattan.
Commander chez l'éditeur :
http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=30015

Commander directement à l'auteur :
Me contacter : tarrieri@wanadoo.es

A texte minimum, mobilisation maximum !

mail@planete-attitude.fr



Un message à tous les membres de la communauté « Planète-Attitude »

Le texte final signé à Copenhague ne comprend que douze points en trois pages sans contrainte véritable imposée aux états. Un réveil douloureux pour les ONG évincées des débats les derniers jours.
La vraie surprise vient de vous tous : le mouvement de mobilisation sans précédent sur ces enjeux climatiques révèle une prise de conscience réelle. La pression de l’opinion va aller grandissante seule condition pour aboutir à de véritables décisions. Plus que jamais, agissons là où nous sommes et sur Planète Attitude,


Le blog : celui de Sayou et Marie pour leur billet sur « Ultimatum climatique et après ? »
http://www.planete-attitude.fr/profiles/blogs/ultimatum-climatique-apres?xg_source=activity

Poursuivons notre mobilisation en nous inscrivant aux newsletters des ONG qui se sont associées à l’appel climatique http://copenhague-2009.com/confirmation_appel

La photo : « comment pouvez-vous décider pour nous sans nous ? » déposée par Elise Breyton Bukler http://www.planete-attitude.fr/photo/img0195-1?xg_source=activity

La vidéo : « Le prix de la petite sirène en colère » déposée par JOB.
http://www.planete-attitude.fr/video/cop-15-j10-le-prix-de-la

Le membre : Serge Orru pour son billet « place au réchauffement des consciences »
http://www.planete-attitude.fr/profiles/blogs/place-au-rechauffement-des-2?xg_source=activity

Une étape intermédiaire est lancée par l’Allemagne en Juin à Bonn, ne lâchons pas prise et continuons à faire pression !
Planète Attitude doit être plus que jamais un outil de mobilisation, de partage et d’échanges.

« Il n’y a pas de réussite facile, ni d’échec définitif » Marcel Proust

Toute l’équipe de Planète Attitude vous souhaite de bonnes et heureuses fêtes de fin d’année pour être de meilleurs acteurs d’un futur éco-responsable en 2010

Visitez Planète-Attitude sur : http://www.planete-attitude.fr/?xg_source=msg_mes_network

L'échec de Copenhague : Greenpeace



Chers amis, chers adhérents,

À l'heure où je vous écris, vous savez que le sommet de Copenhague s'est terminé sur un échec total. Deux ans de préparations et deux semaines de tractations n'ont abouti qu'à un texte vide d'engagements, négocié pour les caméras et pas adopté par les Nations unies.

Pourtant, jusqu'au bout, Greenpeace a poussé les dirigeants à agir. Délégués, ministres, chefs d'Etat ; nos activistes se sont assurés que tous reçoivent notre message : « Les politiciens parlent, les leaders agissent ! ». Nous mettions aussi la pression à l'intérieur des centres de décision.

Quatre de nos activistes en paient le prix fort. Ils sont détenus à Copenhague pour avoir défendu le climat et subissent des mesures d'isolement, sans jugement, jusqu'au 7 janvier prochain.

Vous pouvez les soutenir en écrivant à l'ambassade du Danemark

Bien sûr, aujourd'hui, nous sommes déçus. Mais Copenhague a soulevé d'immenses espoirs partout dans le monde autour des enjeux climatiques. En France, vous avez été près de 600 000 à signer l'Ultimatum climatique. Toute l'année, vous vous êtes mobilisés à nos côtés. Vous avez manifesté partout en France. Votre soutien nous redonne espoir et nous donne la force de continuer à agir. La plus grande réussite de Copenhague, c'est vous !

Et demain ?

Si Copenhague a été un échec, elle a ouvert la porte à un débat mondial sur la nécessité d'agir pour sauver la planète. Ce débat doit continuer à vivre, dans le cadre des Nations unies, le seul valable pour ces négociations d'enjeu planétaire, malgré ses limites. La prochaine conférence aura lieu à Mexico, fin 2010. Mais dès maintenant, Greenpeace continue à faire pression sur ceux qui ont sabré le champagne à Copenhague.

Aujourd'hui, nous vous demandons ne pas céder au découragement et de continuer à nous soutenir.
Notre planète l'exige !

Je compte sur vous !
Pascal Husting
Directeur exécutif de Greenpeace France

actualites.france@mailing.greenpeace.org

L'échec de Copenhague :OXFAM France

Le sommet mondial des Nations unies sur le changement climatique à Copenhague s'est achevé hier soir sur un échec politique et une fuite en avant historique.

Un échec politique pour le climat, certes. Mais ce sommet aura aussi été l'objet d'une mobilisation citoyenne internationale sans précédent. Partout dans le monde, au Nord comme au Sud, des millions de personnes se sont fait entendre haut et fort pour qu'à Copenhague soit adopté un accord ambitieux, équitable et contraignant qui réponde à l'urgence de la situation : lutter contre le réchauffement de la planète et financer l'adaptation des pays du Sud aux conséquences des dérèglements climatiques.

12 millions de signatures pour la campagne mondiale TckTckTck, dont plus de 550 000 signatures pour l'appel de l'Ultimatum climatique, qui ont été présentées le 10 décembre dernier au président Nicolas Sarkozy, des centaines d' « auditions climatiques » organisées par Oxfam International dans le monde pour donner la parole aux victimes et témoins des changements climatiques dans les pays du Sud, les premiers et les plus durement affectés alors qu'ils en sont les moins responsables...

Lire la suite : info@oxfamfrance.org

L'échec du Copenhague : notre planète.info

Il faut bien l'avouer : c'était inattendu après tant d'agitation et de mobilisation. Mais, la Conférence des Nations Unies sur le Changement Climatique qui s'est tenue à Copenhague du 7 au 18 décembre 2009 reste un échec quasi complet.

Hier, le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a lancé un ultime appel au bon sens, estimant que « le moment est maintenant à nouveau celui du bon sens, du compromis et du courage. Le courage politique, la sagesse politique et le leadership politique doivent prévaloir.(...) Ce sera l'héritage de tous les temps. Ce sera l'héritage. Scellons l'accord aujourd'hui pour le bien commun ». Cet appel n'a pas eu beaucoup de poids face aux intérêts des grandes puissances, y compris émergentes.

Après 10 jours de confusion, les deux derniers jours ont été décisifs pour parvenir enfin à un "Accord de Copenhague", mais celui-ci demeure flou et très insuffisant. Si il affirme bien la nécessité de contenir le réchauffement à + 2 °C par rapport au début de l'ère industrielle, le texte final ne comporte aucun engagement chiffré de réduction des émissions de gaz à effet de serre pour 2020 ou 2050 et aucune obligation sur l'aide à l'adaptation pour les pays les plus pauvres et donc les plus exposés. Par conséquent, selon une analyse confidentielle du secrétariat de la Convention Cadre des Nations Unies les engagements de réductions d'émission actuels sont insuffisants et mèneront vers un réchauffement climatique d'au moins 3 degrés...

Lire la suite : http://www.notre-planete.info/actualites/lireactus.php?id=2220

samedi 19 décembre 2009

Urgent - Crise à Copenhague !

Merci d'ajouter votre voix ici:

http://www.avaaz.org/fr/save_copenhagen/98.php?CLICKTRACK

Voici le message d'origine que vous pouvez transmettre à vos proches:

Chers amis,

Le Premier Ministre britannique a directement appelé Avaaz à faire monter la pression citoyenne nécessaire à l'obtention d'un accord permettant d'arrêter le réchauffement planétaire de 2 degrés dont les conséquences seront désastreuses.

Cliquez ci-dessous pour signer la pétition en faveur d'un vrai accord à Copenhague -- cette campagne a déjà rassemblé un nombre impressionnant de plus de 13 millions de signataires - la plus grande pétition de toute l'histoire ! Le nom de chaque signataire est lu en ce moment dans le hall du centre de conférences. Signez à partir du lien ci-dessous et faites passer le message à tous!

http://www.avaaz.org/fr/save_copenhagen/98.php?CLICK_TF_TRACK

Nous sommes en train de dessiner l'Histoire à Copenhague. Un groupe de jeunes militants se sont assis au milieu du centre de conférences et a commencé à lire à haute voix les noms des signataires de la pétition pour un vrai accord. Un autre groupe est en train de faire le même "sit-in" et la même lecture en face du bureau du Premier Ministre canadien, et d'autres actions de ce type seront probablement lancées demain. Lors d'une conférence téléphonique avec 3000 membres d'Avaaz mercredi, le Premier Ministre britannique Gordon Brown a déclaré:

"Ce que vous faites grâce à internet partout dans le monde est absolument crucial pour influencer l'agenda des négociations. Dans les prochaines 48 heures, ne sous-estimez pas l'impact que vous pouvez avoir sur les dirigeants réunis à Copenhague."

Il y a quelques jours, des millions de personnes ont vu à la télévision la veillé d'Avaaz qui s'est déroulée à l'intérieur du sommet et pendant laquelle le Prix Nobel de la Paix Desmond Tutu a déclaré, face à des centaines de représentants et d'enfants :

"Nous avons marché à Berlin et fait tomber le mur.
"Nous avons marché en Afrique du Sud et fait tomber l'apartheid.
"Nous avons marché à Copenhague -- et nous ALLONS obtenir un Vrai Accord."

Nous devons donner à la Conférence de Copenhague le plus large mandat jamais accordé pour arrêter la plus grande menace à laquelle l'humanité est confrontée. L'Histoire va se dessiner maintenant. Comment nos enfants se souviendront-ils de ce moment? A nous de pouvoir leur dire que nous avons fait tout ce qu'il était possible de faire.

http://www.avaaz.org/fr/save_copenhagen/98.php?CLICK_TF_TRACK

Avec espoir et détermination,
Ricken, Alice, Ben, Paul, Luis, Iain, Veronique, Graziela, Pascal, Paula, Benjamin, Raj, Raluca, Taren, David, Josh et toute l'équipe d'Avaaz.

vendredi 18 décembre 2009

Enquête sur le commerce illégal 2.



Complètez le bulletin ci-dessus et envoyez-le à :
ASPAS - BP 505 - 26401 CREST Cedex ou par mail à info@aspas-nature.org

Enquête ASPAS sur le commerce illégal 1.

En pleine période de fêtes, les rayons se garnissent de mets chers et raffinés comme les foies gras, le saumon et le caviar...
Nous profitons de ce moment pour lancer une campagne contre le commerce illégal du caviar (plus difficile à mettre en place à d’autres périodes, où ces produits ne sont plus disponibles en magasin).
En effet, une partie très importante du caviar vendu en France, comme dans toute l’Union Européenne est issu du braconnage puis du trafic international. Nous devons avoir les moyens de mettre en évidence l’ampleur de ce trafic afin d’exiger de la France et de l’Union Européenne un véritable investissement pour lutter contre ce trafic responsable de la disparition de plusieurs espèces animales.
C’est pour cela que l’ASPAS compte sur votre soutien et votre indispensable participation à notre enquête sur les ventes de caviar dans vos commerces respectifs (épicerie fine, grande surface, hyper, super...).

L’étiquette du caviar conditionné par des usines de traitement dans le pays d’origine ou de reconditionnement par les pays importateurs doit être présente sur tout emballage (verrine, boite de conserve, …) quelles que soient la quantité et l’origine. Tout caviar sans étiquette est illégal. Cette étiquette doit contenir les informations suivantes, dans l’ordre :

1 Code normalisé de l’espèce: un code de trois lettres permet l’identification des espèces d’esturgeon. Par exemple HUS pour le béluga, STE pour le steller ou sevruga, GUE pour l’asetra,GUE ou PER pour l’ossiètre, BEI ou BAE pour le baerii.
2 Code source : « W » pour les esturgeons prélevés dans la nature et « C » pour les esturgeons reproduits en captivité.
3 Code du pays d’origine.
4 Année de prélèvement ou de reconditionnement dans un autre pays.
5 Code d’enregistrement officiel de l’usine de traitement ou de reconditionnement.
6 Numéro d’identification de lot : il s’agit d’un numéro correspondant aux informations liées au système de suivi du caviar utilisé par l’usine de traitement ou de reconditionnement.

Vous devrez imprimer la fiche et compléter les informations, en n’oubliant pas de compter le nombre de boites disponibles dans le rayon, de préciser le moment de votre visite (matin, midi, soir) et le lieu.

Complétez le bulletin ci-joint et envoyez-le à :
ASPAS - BP 505 - 26401 CREST Cedex ou par mail à info@aspas-nature.org

Merci pour votre précieuse aide.

Toute l’équipe de l’ASPAS vous souhaite d’agréables fêtes de fin d’année.

Des ONG internationales se mobilisent

Réseau "Sortir du nucléaire" - WECF - Greenpeace - Wise -
Women against nuclear power - Umweltinstitut München e.V. - Legambiente - Ecodefense -
International forum on globalization

Communiqué de presse
Une douzaine d’ONG internationales porte la voix de plus de 50 000 citoyens du monde entier
pour demander un accord climatique sans nucléaire à Copenhague.

Le 14 décembre 2009 à Copenhague, une délégation d’une douzaine d’ONG a interpellé les délégations gouvernementales en présentant une carte postale géante et plus de 50 000 signatures pour un accord climatique sans nucléaire. Ces ONG impliquées dans la campagne internationale « Don’t nuke the climate ! », initiée par le Réseau « Sortir du nucléaire », ont été rejointes par plusieurs élus de France, Italie, Danemark et Luxembourgeois, dont les anciens ministres de l’environnement Yves Cochet et Corinne Lepage, les députés européens José Bové, Claude Turmes, Margrete Auken et Yannick Jadot, ainsi que les députés et sénateurs italiens Angelo Bonelli, Roberto della Seta et Francesco Ferrante.

Les ONG partenaires de la campagne « Don’t nuke the climate ! » ont souligné les attentes de la société civile, dont témoigne le nombre important de signatures collectées dans plus de 100 pays en l’espace de quelques mois : un accord ambitieux sur le climat où l’énergie nucléaire, dangereuse, sale et polluante, n’aurait pas sa place.

Rappelant les dangers liés au nucléaire, les ONG ont souligné que le recours à cette technologie détournerait des vraies solutions au changement climatique, et dénoncé les tentatives de l’industrie nucléaire de tirer profit de la crise climatique pour s’imposer dans le paysage énergétique mondial. Un investissement comparable dans l’énergie éolienne permettrait une réduction deux fois plus importante des émissions de gaz à effet de serre, sans générer de risque d’accident ni de pollution.

Il est crucial de parvenir à un accord pour la période post-2012 qui permette une réduction massive des émissions de gaz à effet de serre, et le nucléaire est totalement incompatible avec cet objectif. Même un déploiement massif du nucléaire n’apporterait qu’une contribution très marginale, alors que les émissions mondiales doivent absolument baisser dès 2015 pour se rapprocher autant que possible de zéro vers 2050. La « contribution » du nucléaire à la lutte contre le changement climatique viendrait trop tard (bien après 2020), à un coût faramineux (plus de 10 000 milliards de dollars), et entraînerait une myriade de risques majeurs (accidents, prolifération, déchets…). Ce coût et ces impacts négatifs font du nucléaire un obstacle au développement des sources d’énergie efficaces, propres et moins chères, à la fois dans les pays industrialisés et en voie de développement.

Le Protocole de Kyoto et ses mécanismes financiers (Mécanisme de Développement Propre, Mise en Œuvre Conjointe) excluent tout soutien financier au nucléaire pour la première période d’engagement. A Copenhague, les membres de la campagne « Don’t nuke the climate ! » appellent les chefs d’Etats à investir dans des technologies vraiment propres et à confirmer l'exclusion du nucléaire de tout accord sur le climat.

Plus d'infos sur : http://www.dont-nuke-the-climate.org/

ADEQUATIONS : un site du développement durable

Le site de l'association Adéquations : http://www.adequations.org
informe sur le développement humain durable, la solidarité internationale, les droits humains, le rôle et les initiatives des acteurs.

Nous vous proposons de nouveaux articles ou ressources :

Les fêtes de fin d'années « durables » !
http://www.adequations.org/spip.php?article733

Les premiers résultats de notre mission d'expertise
« Agendas 21 et action
internationale des collectivités, quelles articulations ? »
http://www.adequations.org/spip.php?article1276

Notre nouvelle rubrique de ressources « Pour une éducation non sexiste ».
http://www.adequations.org/spip.php?article1282

Notre rubrique mensuelle d'analyse du Grenelle de l'environnement
http://www.adequations.org/spip.php?article1255

L'actualité Copenhague
http://www.adequations.org/spip.php?mot111

Une documentation exclusive sur un enjeu peu approprié en France : le
lobbying
http://www.adequations.org/spip.php?article786

Vous trouverez de nombreuses autres ressources dans nos trois
rubriques d'actualités, à la page d'accueil http://www.adequations.org :
➙ Actualités du développement durable
➙ Agenda du développement durable
➙ Nouvelles parutions recensées

Sur tous ces thèmes, Adéquations répercutera vos informations,
publications et initiatives. N'hésitez pas à prendre contact.

Bonnes fêtes de fin d'année à toutes et tous !
Cordialement,
L'équipe Adéquations

Adéquations, Association loi 1901, Maison des associations, 206 quai de Valmy 75010 Paris
http://www.adequations.org courriel infos@adequations.org

jeudi 17 décembre 2009

Lettre de « Au fil du Soi »

Annonces n°47 – 12/2010



« Aimer, c'est l'art de partager le monde et non pas de se l'approprier. » Aidm

"De n'importe quel endroit on a une vue imprenable sur le paradis." Christian Bobin



Bonjour,

Et bon moment présent pour accueillir les lumineuses rencontres de cette fin d'année :

REVEILLONS–NOUS à 2010…
Chez Eliane, à Die, - vallée de la Drôme.
Jeudi 31 décembre à partir de 17h.

Un temps pour être Soi, tout simplement, dans la rencontre de familles d'âmes en toute convivialité. La maison est grande pour accueillir vos agapes à partager et votre créativité :
Musiques à danser, à méditer, cartes et jeux, mandalas, …
Participation : 15 € cotisation + le juste prix à partir de 8 € .
Possibilité de rester sur place pour prolongation les jours suivants.
20 € la nuit/petit déjeuner + quelques bûches de bois…. en nature ou monaie

Afin de préparer avec vous "ce passage dans l'année nouvelle" et pour plus
de détails sur l'accueil réservé, prendre contact avec Eliane avant le 26/12 au 04 75 21 35 69 -


ATELIER CORPS, CŒUR, CONSCIENCE
pour une invitation au Tantra, avec Alok SAMADHANA
le mercredi 23 décembre 2009 de 20 h à 22 h
Une pratique de méditations actives et tantriques dans un climat de détente, de créativité, et de présence... une invitation à accueillir et à ressentir" le lâcher prise", dans le respect du parcours de chacun.
à "Couleurs des mets" 5, rue Alexandre Boutin 69100 Villeurbanne - 04 78 84 65 28

La participation aux frais d'animation est de 25 € pour une séance, 100 € pour un cycle de cinq séances .

En préparation d'une CELEBRATION TANTRIQUE
Du mardi 29 décembre 2009 (14 h) au vendredi 1er janvier 2010 (17 h)
Aux Jardins Du Nant – La Tropaz - 74540 Cusy
Une invitation à vivre, avec Corps, Cœur et Conscience, le passage d'une année à l'autre.

Participation aux frais d'animation : 160 €. (une réduction est prévue pour les inscriptions faites à deux). Hébergement en pension complète : 157,50 €.

Pour s'inscrire, à l'une ou l'autre rencontre contacter Alok Samadhana au 06 63 52 77 08
aloksamadhana@aol.com


UN NOUVEL AN "MALIN" CHEZ VIVIANE
En Atelier MODELAGE SCULPTURE

Du 31 déc 15 heures au 3 janvier 15 H.
Nous mettrons en mots et en volume nos objectifs pour l'an 2010 en étant conscient que notre pensée a un pouvoir, et que ce que l'on demande dans ces conditions se réalise souvent....
MAIS pas sous la forme que nous pouvions imaginer...

Coût 180 euros + 10 € pour le repas "soigné" du réveillon simple et chaleureux au coin du feu
Merci d'apporter des plats à partager.

Hébergement chez mes amis, ou chez moi (matelas par terre ) 15 euros la nuit
• Renseignements et Inscriptions "Terre Vive" - Charvolet - 38160 Izeron Tél. 04 76 64 91 96
ambreterrevive@gmail.com http://vivianeambre.free.fr


Week-end de yoga du 6 et 7 février 2010
Randonnée, lâcher prise et adaptation au froid
Avec Jeannot MARGIER

Du samedi 6 février à 10h au dimanche 7 à 16h30
Lieu : gite de la Terriade à Grimone (Drôme), petit village à 1100 m d'altitude

« Notre corps mérite toute notre attention. La peau est un des organes les plus volumineux et les plus importants du corps. Un de ses rôles est d'absorber de la vitalité. Une bonne hygiène de la peau va assurer une bonne circulation du sang. La peau fait partie intégrante de la respiration, c'est la raison pour laquelle nous nous attarderons sur des exercices respiratoires (pranayama) aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur de la salle de pratique.

Ne restons pas « pétrifiés », alors préparons la chaleur intérieure pour lâcher et nous adapter. La réponse à l'inconnu, c'est la confiance. »
Coût : 115 euros , pension comprise.

Pour toute info complémentaire et inscription, contacter :
jeannot.margier@nordnet.fr Tél : 04 75 22 22 55


Séjour rencontre et ressourcement :

VIVRE l'expérience de la CO-LOCATION,
pour quelques jours…
quelques semaines ou une saison, à DIE.

Chez Eliane et Marie : Vaste appartement ouvert à l'accueil chez l'habitant. Tout près de la cathédrale, avec parc et jardin potager.

A 5mn de la rivière Drôme, au pied de Vercors et de la réserve des Hauts- Plateaux. Renseignements : 04 75 21 35 69

"Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages, mais à avoir de nouveaux yeux." Marcel Proust



Eliane ROBINAssociation « Au fil du Soi » Lettre n°47– ANNONCES 47 - 12/ 2009

Tél : 04 75 21 35 69 aufildusoi@wanadoo.fr - Site : http://aufildusoi.fr

Pour retrouver et imprimer les lettres voir page du blog > http://aufildusoi.hautetfort.com/

Actualité de la "Bio-diversité"

Nous avons le plaisir de vous présenter le nouveau numéro d'Actu Biodiversité que vous trouverez à l'adresse : http://www.fne.asso.fr/documents/actu-nature/actu_biodiversite_81.pdf

Dans ce numéro de novembre 2009 (26 pages, poids : 552 ko), outre les rubriques habituelles, vous trouverez un dossier présentant le plan d'action de l'État et de FNE dans le cadre de l'année internationale de la biodiversité

N'oubliez que pour lire ce numéro, votre ordinateur doit être équipé du logiciel gratuit Acrobat Reader d'Adobe (téléchargeable à l'adresse suivante : http://www.adobe.fr/products/acrobat/readstep2.html) ou d'un logiciel équivalent.
En vous souhaitant une bonne lecture, bien naturellement,
------------------------------------------------------
Christian HOSY, Chargé de mission coordinateur du Pôle Biodiversité
France Nature Environnement, 8, rue Adèle Riton - 67000 Strasbourg
Tél : 03 88 32 91 14 - Fax : 03 88 22 31 74 nature@fne.asso.fr

La plus grande bibliothèque de l'écologie en danger !


La plus grande Bibliothèque de l'Ecologie de France est en danger car elle recherche un lieu pour l'héberger temporairement avant le 26/12/2009. Si vous n'avez pas de solutions à proposer, peut-être pouvez-vous faire suivre ce message à des personnes qui seraient susceptibles d'en avoir.

La Bibliothèque de l'Écologie est contrainte, par une décision de justice, de déménager des locaux municipaux de Gap qu'elle occupait depuis sept ans. Elle est constituée de près de 60 000 ouvrages anciens et modernes (du début du 19ème siècle à aujourd’hui), de plus de 1000 collections de périodiques, de 600 affiches sur l’histoire de l’écologie et d’un volume considérable de documentation.

Sa réinstallation dans de nouveaux locaux et dans le cadre d'un projet global n'aura pas lieu dans l'immédiat. En revanche, il faut impérativement déménager avant le 26 décembre la totalité (environ 250 m3) par camions vers un lieu de stockage gratuit avec accès possible à des camions semi-remorque.

Notre fonds documentaire, d'une richesse unique en France, est vraiment en péril.

Roland de MILLER et l'équipe de la Bibliothèque de l'Écologie.
8 cours du Vieux Moulin
05000 Gap
tél : 04 92 52 40 39
roland.demiller@free.fr
www.bibliecologie.com

Commmunication Non Violente : conférence à Valence

Conférence de THOMAS D'ANSEMBOURG,
à Valence le 14 janvier.

Pour tous ceux qui s'intéressent à la CNV, à ne pas manquer ! et pour découvrir aussi d'ailleurs.
Nathalie MEUNIER, du groupe CNV de cette année à l'association AIIRE, se propose de s'occuper de la réservation des billets et de la mise en place d'un co-voiturage depuis Romans. Si nous sommes un groupe de 10 personnes, la place est à 10 €. Merci donc de la contacter directement par mail nathalie.meunier@twik.org. Si vous êtes intéressés.
A très bientôt et belles fêtes à tous en attendant.

mercredi 16 décembre 2009

Food.Inc

Si vous cherchez une idée de débat… entre agriculture paysanne et industrielle.
Food.Inc
Ce documentaire coup de poing sur les dessous de l’industrie agro-alimentaire est sorti au cinéma le 2 décembre. Food.Inc décortique les rouages d'une industrie qui altère chaque jour notre environnement et notre santé. Des immenses champs de maïs aux rayons colorés des supermarchés, en passant par des abattoirs insalubres, un journaliste mène l'enquête pour savoir comment est fabriqué ce que nous mettons dans nos assiettes. Derrière les étiquettes pastorales de "produits fermiers", il découvre avec beaucoup de difficulté le tableau bien peu bucolique que les lobbys agro-alimentaires tentent de cacher : conditions d'élevage et d'abattage du bétail désastreuses, collusion entre les industriels et les institutions de régulation, absence de scrupules environnementaux, scandales sanitaires...

> Éleveurs désespérés, experts indépendants, entrepreneurs intègres et défenseurs du droit des consommateurs esquissent, chacun à leur manière, le portrait d'une industrie qui sacrifie la qualité des produits et la santé de ses clients sur l'autel du rendement. Découvrez les premières images du film et toutes les informations sur www.foodinc-lefilm.com

> Pour sa sortie, de nombreux débats sont organisés sur Paris. Retrouvez toutes les dates www.foodinc-lefilm.com. Pour organiser des projections et des débats dans votre région, n’hésitez pas à contacter l’équipe de distribution du film à l’adresse ctvint@ctvint.fr ou au 01 53 40 99 67.

SAUVER COPENHAGUE ? L'ultime effort

Chers amis,
Dans trois jours, le sommet de Copenhague se terminera... avec quels résultats ?
Seule une très forte pression populaire peut encore motiver ceux qui prétendent se partager la maitrise de notre terre à agir pour éviter une irréparable catastrophe climatique.

Cliquez ci-dessous pour ajouter votre signature - si vous ne l'avez pas déjà fait - et participez au raz de marée des plus de 10 millions de personnes conscientes que c'est maintenant ou trop tard... puis forwarder ce mail, pimenté à votre sauce, à toutes vos connaissances.

Chaleureusement

http://www.avaaz.org/en/save_copenhagen/97.php?cl_tta_sign=7ce9a74afa6c908dab687617db971a19

An Avaaz team is meeting daily with negotiators inside the summit who will organize a spectacular petition delivery to world leaders as they arrive, building a giant wall of boxes of names and reading out the names of every person who signs. With the largest petition in history, leaders will have no doubt that the whole world is watching.

Millions watched the Avaaz vigil inside the summit on TV yesterday, where Archbishop Desmond Tutu told hundreds of delegates and assembled children:

“We marched in Berlin, and the wall fell.
"We marched for South Africa, and apartheid fell.
"We marched at Copenhagen -- and we WILL get a Real Deal.”

Copenhagen is seeking the biggest mandate in history to stop the greatest threat humanity has ever faced. History will be made in the next few days. How will our children remember this moment? Let's tell them we did all we could.

Lettre de " Terre Sacrée "

Le site " Sauve la Terre " est mis à jour continuellement et qui reçoit de plus en plus de visites.
Le lien est toujours : http://terresacree.org/sauve/lettres/sauve.html

Si vous n'avez pas eu le réflexe de vous y rendre chaque jour, sachez que toute l'info du sommet de Copenhague y est publiée en permanence (Dossier suivi essentiellement par Tanka).

A voir absolument les nouveaux diaporamas PPS http://terresacree.org/pps.html réalisés par Tanka, toujours elle, notamment le dernier "Citations" : http://terresacree.org/pps/citation6.pps

Egalement le gisement de vidéos incontournables, concocté par Olivier, notre génie programmeur :http://terresacree.org/videos/videosts.php

L'accueil de SOS-planete a par ailleurs évolué : http://terresacree.org.
Votre avis nous intéresse.


L'actualité de la "pandémie" de grippe A (Feuille de calcul gérée par Phil') est à cette adresse : http://terresacree.org/grippeexcel.html C'est l'une des pages les plus visitées du site, qui reçoit maintenant plus de 6000 visiteurs par jour.


La pétition pour un futur, destinée à l'ONU et aux chefs d'Etats- a été traduite en anglais par Nicholas et chacun peut la signer en ligne : http://terresacree.org/petitionfutur.html

Bonne évolution à nous tous dans ce vaisseau fou


Les mousses à la barre!
6 lanceurs d'alerte et 8 colibris.
Association à but non lucratif Terre sacrée
Loi 1901



PS : Pour s'abonner à Sauve la Terre! et aider notre petite équipe à poursuivre cette action essentielle d'information, d'alerte et de réflexion, sur Internet, merveilleux instrument qui peut participer au salut de la Terre, en rapprochant les gens et les peuples, en les rendant plus solidaires et en les encourageant à l'urgent développement durable personnel et planétaire. Pour préserver un équilibre merveilleux et fragile, qui a mis des milliards d'années à se réaliser.
1 euro symbolique par mois. De quoi intensifier l'action en toutes les langues du monde...

http://terresacree.org/googleensavoirplus.htm

________________________________

Le site SOS-planete, base vivante mise à jour continuellement par des bénévoles : http://terresacree.org

Espace membres (gratuit) : http://terresacree.org/espacemembres3.html
Sauve la Terre! Liste d'informations environnementales pour les amis de la Vraie Vie : http://terresacree.org/googleensavoirplus.htm
Liste basique hebdomadaire (gratuite) : http://terresacree.org/archives.htm
Liste d'informations scientifiques Big Bang (gratuite) : http://terresacree.org/googlebigbang.htm
Groupe de discussion : http://terresacree.org/googlegroupe.htm
40 forums de discussion : http://terresacree.org/forummessages.html
Agenda des évènements : http://terresacree.org/agenda.html
Fil d'info RSS : http://terresacree.org/fildinfo.htm

Contacter notre équipe : sos-planete@terresacree.org

Sans nature, pas de futur! Aidez-nous à diffuser le message : http://terresacree.org/adhesion.htm

Séminaire avec Frédéric Leboyer

Pourquoi manger nos amis les bêtes ?

Article de Karine Lou Matignon, paru dans la revue "Nouvelles Clés" http://www.nouvellescles.com/

" Entre volupté et sensualité, la viande malgré tout nous rend triste.
Il y a belle lurette que les prières sacrées des fiers chasseurs-cueilleurs adressées en guise de remerciements aux esprits des animaux tués n’ont plus le moindre écho.

Festoyer la bonne chère se heurte désormais à l’automatisation de la mort et au débitage hypertechnicisé des carcasses animales désincarnées. Comment en sommes-nous arrivés là ? L’histoire commence avec la prévoyance des hommes du Néolithique, qui firent de l’élevage le ressort nécessaire à l’épanouissement économique et démographique humain. Tandis que les animaux permettaient à nos ancêtres de s’humaniser par le partage - et de se régaler d’un sentiment de toute-puissance sur la nature - les bêtes se sont rapidement vu attribuer des rôles précis, dotées de symboliques puissantes, tantôt déifiées, tantôt honnies.

Dès lors, la viande n’était plus un aliment comme les autres, sa consommation réglementée, comme si un risque étrange mais bien réel s’était mis à peser sur l’homme. Pour l’ethnobiologiste Jacques Barrau, cette ambiguïté vient, « d’une part, de ce sentiment de culpabilité qu’engendrent le sacrifice et la consommation de bêtes avec lesquelles nous nous sentons des affinités et, d’autre part, de ce quasi irrépressible désir de nous approprier leur énergie, leur « souffle vital », en les dévorant…»

Aucune civilisation n’échappe à cette ambivalence, à ce pas de deux permanent entre plaisir et aversion. Alors on s’arrange comme on peut.

C’est ainsi que les anciens Grecs ne mangeaient aucune viande de boucherie qui n’ait été sacrifiée sur les autels, toute viande non saignée se révélant immangeable parce que le sang, l’anima, le principe vital, était réservé aux dieux.

En Égypte, les fermiers sédentaires de la vallée du Nil étaient friands de cochon, jusqu’à ce que sa consommation diminue, au 2ème millénaire av. J.-C., lorsque cet animal s’est transformé en offrande exclusivement dédiée à Osiris, dieu du Nil et de la végétation - sauf les nuits de pleine lune, où le porc pouvait fugacement flatter les palais humains.

Les règles en matière de consommation animale ont ainsi pris racine dans le terreau anthropologique de la religion et de la mythologie, puis se sont diversifiées et complexifiées. « S’interdisant de manger des viandes non saignées, mais refusant de verser le sang des victimes sur leurs autels, les chrétiens de l’Antiquité proscrivirent aussi la consommation des animaux sacrifiés selon les rites païens » note l’historien Jean-Louis Flandrin. « À partir de là, on aurait pu imaginer deux attitudes : ou bien renoncer totalement à l’alimentation carnée comme impure, ou bien désacraliser la mise à mort des animaux. C’est la seconde que l’Église a officiellement choisie. 

" La suite de l'article revue " Nouvelles Clés",
article de Karine Lou Matignon, paru dans la revue "Nouvelles Clés
" , actuellement en kiosque http://www.nouvellescles.com/

Des mamies anti-blues


Des mamies anti-blues
Elles ont entre 63 et 90 ans et elles refusent de vieillir assistées Pour elles, pas question d’aller croupir dans des maisons de retraites infantilisantes. Pour y échapper, elles ont du remonter leurs manches sur leur bras bien ridés et elles ont conçu en Dordogne un lieu alternatif et écologique, où elles vont s’organiser pour vieillir dans l’amitié et l’autonomie. Elles veulent pouvoir y faire leur qi gong tranquillement le matin, cultiver leur jardin bio, et papoter comme elles veulent le soir avec leurs copines. Le petit groupe d’irréductibles a tenu son assemblée générale il n’y a pas longtemps. A Saint Julien-de-Lampon, sur la départementale 61…

Elles étaient là, une dizaine, derrière la longue table qui faisait office de tribune, belles et vieilles, rayonnantes de cet éclat qui semble les habiter. En face, l'assemblée, bruissante, animée, d'une soixantaine de personnes (dans un village de moins de 600 habitants), femmes et hommes d'âge mûr bien sûr, mais aussi des « encore jeunes », comme Monsieur le Maire qui, de quelques mots, leur souhaita la bienvenue.

Cécile, 71 ans, la présidente de l'association Lo Paratge, prend alors la parole. De quoi s'agit-il ? De construire une maison, enfin un lieu, un lieu de vie pour des personnes d'un certain âge - comme on dit - pour qu'elles puissent y vivre ensemble aussi longtemps que possible sans être un poids pour leurs enfants et chassant aussi la perspective hallucinante (pour elles) de la « maison de retraite ». Un lieu caractérisé par une charte que Cécile résume en quelques points : autogestion, solidarité, citoyenneté, écologie, égalité.

Un petit mot sur l’origine du nom de leur projet : « Lo Paratge » qui en occitan, signifie égalité, ou peut-être même vie commune égalitaire. Au 12e siècle, dans le pays des Troubadours, celui qui, noble ou roturier, adhérait à l'esprit de jeunesse et aux disciplines de l'Amour, avait accès à la confraternité du PARATGE. C’était la contribution occitane à l'universalisme moral : si la CITOYENNETE est d'origine politique, la PARATGE est d'origine culturelle ; les 2 faces du concept d'égalité. La citoyenneté est un principe, la « paratge » un art : aristocratie de tout être capable d'amour et digne d'être aimé. Chantés par les troubadours, les valeurs de cette civilisation étaient calquées sur celles de la chevalerie. Il existait une seule classe d'hommes, tous égaux dans différentes sphères, qui pouvaient s' y élever par la bravoure, les mérites ou les vertus.

Mais qu’est ce que leur projet et que sera ce lieu ? Tout d’abord, l’acquisition d’un terrain de 2,6 hectares dans le village de Saint Julien, en Dordogne. Et dessus une maison écologique à construire, sous la maîtrise de l'association (qui choisira son architecte) : plusieurs appartements de 50 mètres carrés et des parties communes, buanderie, salles de réunion, atelier, bibliothèque, potager… Pour s’inscrire dans une démarche de développement durable, le groupe souhaite construire en respectant les principes de la Haute Qualité Environnementale : intégration paysagère, choix des matériaux, performances énergétiques (maîtrise des consommations, bonne isolation, énergies renouvelables), économie d'eau (équipements économes, récupération d’eau de pluie…), tri sélectif des déchets, confort thermique et acoustique… Coté financement, il serait trop long d'entrer dans les détails. Simplement, du Conseil Régional à la Fondation de France, de nombreux organismes sont sollicités et, semble-t-il, intéressés. En résumé, pour ce qui concerne les futurs habitants, chacun fera l'acquisition au minimum d'une « part sociale » de 10 000 euros. On peut acquérir plusieurs parts, mais, cela ne donne strictement aucun pouvoir supplémentaire. Autrement dit : une personne, une voix, ou mieux encore : « De chacun selon ses moyens, à chacun selon ses besoins ». Enfin, le loyer des appartements s'élèvera à 300 euros. Donc autogestion, égalité, entraide et solidarité, pas de « personnel soignant » mais, quand frappe la maladie, et quand il n'y a rien d'autre à faire, l'accompagnement à l'hôpital, puisqu'il le faut… Mais pour l'instant : vivre ! C'est-à-dire s'engager et partager, militer, car c'est bien d'un acte militant qu'il s'agit, de militantes de la vie qu'aucun décret social intimant à la retraite - insupportable vocabulaire - ne saurait contrarier. Vivre, disent-elles, et faire vivre ce projet en le vivant. Ce projet qui n'est rien d'autre que l'esquisse d'un autre projet, celui d'une autre société possible. Et à venir.

Texte : d'après un article de Nestor Romero Illustration : L’association Lo Paratge tient son Assemblée Générale, photo de Claude Debéda 
Les liens : http://www.loparatge.org/
http://www.lamaisondesbabayagas.fr/ http://graines-de-soleil.blogspot.com/2009/04/blog-post.html

Pourquoi choisir une banque éthique ?

SECRETS BANCAIRES :
mais où va donc notre argent ?
Et comment s’informer du destin bancaire de nos petites économies ?

C’est le propos de ce site présenté aujourd’hui. Bien sur, en le parcourant on est forcément en colère, mais au moins, tout cela est dénoncé et bien visible sur la toile. Vous me direz : ça leur fait une belle jambe ! Enfin, tout de même, allez vérifier. Un décor sombre pour ce site (Secrets Bancaires), noirceur adaptée, puisqu'on y découvre une collection d'investissements moralement contestables que réalisent les banques françaises. Parmi les entreprises ainsi financées : des fabricants de bombes à sous-munitions, des compagnies détruisant l'environnement ou soutenant des régimes répressifs. Rien de moins.

Ce site a été lancé en Juin 2009 par une coalition européenne d'organisations non gouvernementales, représentée en France par les Amis de la Terre. Mais il faut se rendre à l’évidence que ce qu'on y montre est la partie émergée de l'iceberg, comme l’estime Yann Louvel, le chargé de campagne Finance Privée dans l'ONG. Les six ONG européennes du réseau Banktrack engagent des consultants ayant accès à des bases de données financières pour déterminer à qui les banques de ces pays (France, Espagne, Allemagne, Italie, Royaume-Uni et Belgique) prêtent de l'argent, ou gèrent ou commercialisent des produits financiers pour des entreprises ou autres clients : « Nos consultants travaillent par thème : une semaine, ce sera les banques européennes finançant les agrocarburants en Amérique Latine ; la semaine suivante, le financement d'activités nucléaires par des banques françaises, etc. »

Le résultat est parfois très choquant. Ainsi, on réalise que les trois grandes banques françaises présentes sur le site (BNP-Paribas, la Société Générale et le Crédit Agricole) ont des liens avec Textron, une entreprise américaine produisant des bombes à sous-munitions. La palme revient au Crédit Agricole, qui détient ou gère pour compte de tiers des actions dans cette compagnie pour un montant de 9,83 millions de dollars. La Société Générale a octroyé des prêts et émis des obligations d'un montant proche pour Freeport McMoran, qui gère la mine la plus polluante du monde, en Indonésie. Quant à BNP-Paribas, elle a émis des obligations et détient ou gère pour le compte de tiers environ… 260 millions de dollars chez Total, dont on connaît l'activité en Birmanie.

Comment réagissent les banques à ce déballage de leurs pratiques ? Pas de problème, puisque l’on continue à leur confier nos économies, comme si de rien n’était. On milite dans son salon, on trie ses ordures, mais on finance les plus gros pollueurs.

Circulez, il n’ y a rien à voir. Si, justement, allez voir ce site en cliquant sur l'image des billets de banque.


http://www.secretsbancaires.fr/#/fr

Copenhague vu par Terre TV

TerreTv a trouvé un moyen écolo d'interviewer les participants au Sommet de Copenhague sans avoir à émettre de Co2 pour son transport : la téléprésence ! Grâce à cette technologie mise à disposition par Cisco, nous avons pu interroger des acteurs du monde politique ou de l'environnement présents à Copenhague, à l'occasion du Cop15. Nous avons ainsi pu "rencontrer" des membres du GERES, le Groupe Energies Renouvelables, Environnement et Solidarités. L'ambassadrice de France à Copenhague a également accepté de répondre à nos questions.

Bérengère Quincy est ambassadrice de France à Copenhague. Elle s’est engagée auprès de l’organisation danoise des économies d’énergie – Elseparen Foundation – à réduire sa consommation d’électricité de 15% entre 2008 et 2012, et ce, au sein du palais Thott, daté du XVIIème siècle. Pari réussi, et avant même que la conférence de Copenhague n'ait débuté. Prochaine étape, réduire l'ensemble des émissions de Co2 en réalisant des travaux sur le chauffage et l'isolation... En effet, pourquoi s'arrêter en si bon chemin !
Entretien | Copenhage : l'ambassade de France fait des économies d'énergie…

Pour voir les vidéos Terre.tv/blog.http://www.terre.tv/blog/

Spectacle dimanche 20 décembre au théâtre des Aires


La compagnie Daruma propose son spectacle :

Dimanche 20 décembre 16 H,
théâtre les Aires à DIE

LA LÉGENDE OUBLIÉE

C'est un comte de noël original pour enfants petits et grands, à base de marionnettes, d'ombres chinoises en couleur, d'effets lumineux et fluorescents, une grande partie du spectacle se passe dans le noir total c'est magique !!!

lien : http://cie-daruma.com

Le spectacle sera suivi d'un goûter

TARIFS
☃ Adultes : 6 €
☃ Enfants : 4 €

Nouvelles du blog Alternatives économiques


http://www.alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/

Une sélection des articles que vous pouvez retrouver sur ce blog :
- Indicateurs au féminin : l'Afrique ouvre la voie

- Le bio généralisé : plus cher de combien ? Combien d’emplois en plus ?

- Empreinte écologique ou bilans carbone ? Les deux !

http://www.alternatives-economiques.fr/blogs/gadrey/

La Couverture vivante vous souhaite de "Bonnes fêtes"

LA COUVERTURE VIVANTE
http://brasseursdecages.free.fr/actu/couverture/couvlegende.html

Toute l'équipe de la Couverture Vivante vous souhaite de bonnes fêtes de fin d'année et un bon début 2010 pour les 100 ans de la création de la journée des femmes...

Un siècle déjà et pourtant 2010 sera une année placée sous le signe de
la lutte contre les violences faites aux femmes...
Nous, nous placerons l'année prochaine sous le signe de
la valorisation des savoirs faire et des compétences de femmes.
(>>> voir article sur France24 "Quand les femmes aident à reconstruire le Rwanda")

La Couverture Vivante vous propose des cartes de vœux Unité/ 3 € avec enveloppes
12/ 25€ avec enveloppes
THE LIVING BLANKET
GREETING CARDS

mardi 15 décembre 2009

Offre d'emploi

Conseil Local de Développement du Pays Diois
Bp 22 – 26 150 Die
Accompagnateur - Coordinateur du CLD du Pays Diois
Le Conseil Local de Développement du Pays Diois est une association loi 1901, agissant dans le cadre des politiques Pays portées par la Région Rhône-Alpes.
Le Conseil Local de Développement est composé de citoyens investis dans la vie locale qui donnent des avis sur les politiques locales et réfléchissent / agissent sur des questions qui préoccupent les citoyens (transports, nouvelles technologies de l’information, culture, énergies renouvelables, …). Le CLD travaille à l’animation des relations entre élus et habitants du territoire.
Profil du poste :
Le CLD recherche un accompagnateur – coordinateur, c'est-à-dire un praticien l capable d’accompagner des démarches collectives où les citoyens vont s’impliquer, se former, prendre des responsabilités.
Il s’agit de faire AVEC, faire FAIRE et non pas de faire à la place de … !
Missions :
- accompagnement, appui des membres de l’association, des groupes de travail et des habitants pour organiser des réunions, des manifestations, des démarches participatives et la vie de l’association
- organisation de la stratégie et de la mise en œuvre de la communication
- appui stratégique pour les relations avec les partenaires (notamment « Pays » et Région)
- administration, gestion, suivi comptabilité et trésorerie, organisation
Compétences :
- capacité à déterminer des priorités en fonction du projet de l’association
- autonomie
- animation de réunions, accompagnement des processus collectifs et participatifs
Diplômes / expériences :
- pas de diplôme spécifique demandé mais une expérience significative dans l’accompagnement de la vie associative et des projets collectifs
- CDI – ½ temps
- A partir du mois de 01 02 2010.
- selon convention collective de l’animation – groupe 6
- poste implanté à Die / Diois
Envoyer lettre et CV au Conseil Local de Développement du Pays Diois,
BP22– 26 150 Die pour le 15 janvier au plus tard.